Back World, T2 : Niveau 2 - Eric Corbeyran & Lucien Rollin

Publié le par BlogBrother

backworld2.jpg


Titre : Back World, T2 : Niveau 2
Scénariste : Eric Corbeyran
Dessinateur : Lucien Rollin
Parution : Octobre 2008


Je me suis intéressé à la série « Back World » par le nom d'un de ses auteurs. En effet, Corbeyran possède dans sa bibliographie « Le chant des stryges », la saga « Uchronie » etc. Pourvu d'un réel talent pour construite des trames soutenues et denses, cet auteur est incontestablement un de mes chouchous. C'est donc envahi d'une curiosité certaine que je m'étais immergé dans ce nouvel univers. Le tout est dessiné par Lucien Rollin, édité chez Glénat et vendu au prix de 12,50€. 

La série est vouée à être une trilogie. Donc son tome d'introduction se devait d'être relativement rythmé. C'était le cas. L'histoire était construite autour de Terry Hackman, pirate informatique de son état. Engagé par une entreprise concurrente, il a pour mission d'explorer au plus profond un jeu vidéo de réalité virtuelle. En effet, le réalisme de cette « seconde vie » intrigue. Mais rapidement Hackman se rend compte que ce jeu semble cacher bien plus qu'il ne le semble et les ficelles semblent être tirées de bien haut. Le premier tome s'était terminé en voyant Hackman découvrir une faille dans l'univers de « Back World »… 

Mon avis d'aujourd'hui va donc traiter du deuxième opus de cette série parue sous le titre « Niveau 2 » il y a peu de temps. On retrouve le même duo aux commandes et j'espère voir les zones d'ombre décrites dans le premier album s'éclaircir quelque peu. Une chose est sûre, la mise en place de l'univers de l'histoire est considérée comme acquis. On découvre notre héros où on l'avait laissé. Il est évident que la lecture du « Niveau 1 » est indispensable pour maitriser les tenants et les aboutissants de la trame. L'attrait de ce livre est de nous faire passer de l'autre côté de « Back World ». On commence à découvrir comme le jeu est construit. On ne subit plus uniquement le jeu en tant que consommateur. Evidemment, on voit notre héros grimper dans des endroits dangereux dont il sera difficile de sortir indemne… 

On trouve dans cette série le plaisir de naviguer dans des hautes sphères technologiques au service d'idéaux philosophiques intéressants. Le concept de réalité virtuelle est très intéressant de mon point de vue. On en vient à ne plus faire la différence entre réalité et fiction. Les deux semblent particulièrement entremêlées. Leurs interactions sont telles qu'on se sent complètement manipulé tant on se sent dépassé par les événements. Néanmoins, je vous rassure, on prend plaisir à voir nos repères flageller. Je trouve toujours agréable de se trouver immergé dans un univers qui semble nous dépasser. La narration de ce « Niveau 2 » est rythmée. Les événements sont nombreux, la trame est dense. Evidemment, à la fin, de nombreuses interrogations subsistent. Les réponses aux questions ne faisant qu'en poser de nouvelles. J'ai hâte de connaître le dénouement du dernier album en espérant qu'il confirmera la montée en puissance et en adrénaline de ce deuxième opus. 

Concernant les dessins, je les trouve agréables. J'avais eu du mal à m'y habituer dans le premier tome. Je n'ai eu ici aucun mal. Néanmoins, ils se contentent d'accompagner la narration sans la transcender de mon point de vue. Ce n’est déjà pas si mal. Il faut dire que l'histoire est construite est davantage construite sur le rythme que sur l'atmosphère. Cela empêche les dessins d'apporter davantage à travers l'ambiance qu'ils peuvent générer. 

Pour conclure, j'ai pris énormément plaisir à découvrir la suite de « Back World ». J'ai hâte de voir le « Niveau 3 » sortir. Je pense que les adeptes du genre seront ravis en découvrant cet univers. La réalité virtuelle, les jeux vidéo, le monde obscur de l'industrie… Tous ces thèmes réunis offrent une intrigue dense qui se lit avec plaisir. Je ne peux donc que vous conseiller de la découvrir en commençant évidemment par le « Niveau 1 » ! Bonne lecture…  

par Eric the Tiger

Note : 12/20

Publié dans Science Fiction

Commenter cet article

les cafards 30/09/2011 07:47



c'est pas vraiment les tontons flingueurs !



BlogBrother 30/09/2011 19:07



C'est sûr.