Bienvenue à Boboland, T2 : Global Boboland - Philippe Dupuy & Charles Berbérian

Publié le par Eric the Tiger

boboland2.jpgTitre : Bienvenue à Boboland, T2 : Global Boboland
Scénaristes : Philippe Dupuy & Charles Berbérian

Dessinateurs : Philippe Dupuy & Charles Berbérian
Parution : Octobre 2009

Dupuy et Berberian sont deux auteurs de bandes dessinées pour lesquels j’ai une tendre affection. En effet, je prends toujours un vrai plaisir à me plonger dans les aventures de Monsieur Jean qui est le personnage principal de leur série phare du même nom. C’est pourquoi, il y a quelques années, j’avais acheté sans même le feuilleter un de leurs ouvrages intitulé « Bienvenue à Boboland ». Son nom indiquait bien son thème. L’album nous plongeait dans l’univers des bobos et de leur quotidien. J’avais pris énormément de plaisir à le lire. C’était léger et drôle. De plus, on prend toujours plaisir à reconnaître son entourage ou ses propres excès en lisant ce genre de livre. Cette année est parue la « suite » de la série avec la parution chez Fluide Glacial de « Global Boboland ». Il est en vente pour un petit peu moins de douze euros. J’ai eu l’agréable surprise de me le voir offrir par le Père Noël et c’est donc de cet opus dont traite mon avis d’aujourd’hui.

Comme je vous l’ai précédemment dit rapidement, le premier opus de la saga traitait du quotidien du bobo. On le voit dans ses restaurants, dans sa vie sociale. On découvrait son mode de pensée, sa philosophie. « Global Boboland » aborde le thème sous un angle un petit peu différent. La vision est plus macroéconomique. On quitte le bobo pour découvrir la face cachée du phénomène. On s’immerge dans tous ceux qui vivent de cette mouvance. On est dans le côté obscur est l’exploitation d’un phénomène de mode.

Cette vision différente est intéressante. En effet, j’appréhendais un petit peu un côté répétitif par rapport au premier opus. En effet, « Bienvenue à Boboland » était dense et semblait avoir exploité au maximum toutes ses histoires et ses idées. Le risque de « réchauffé » dans « Global Boboland » existait donc. Du fait de ce changement d’angle, la nouveauté est de sortie. Il peut se lire indépendamment du précédent. Ils sont complémentaires. C’est d’autant plus intéressant que bien souvent tout ce qui traite du phénomène « bobo » ne le voit qu’à travers les bobos eux-mêmes. Ici, l’arrière-boutique de la mouvance est mise en avant.

Néanmoins, je tiens à vous rassurer, il ne s’agit pas d’une étude magistrale du phénomène. A travers plusieurs personnages récurrents et dans une succession de scènes de une à cinq pages, Dupuy et Berberian nous font découvrir un univers complet. Du fait de la variété des personnages, des lieux et des histoires, notre curiosité est constamment attisée et à aucun moment la lassitude ne nous gagne. L’album est composé d’une petite soixantaine de pages et aucun temps mort ne s’y trouve. La finesse de narration des deux auteurs fait qu’on arrive à rire ou sourire de choses graves et machiavéliques. Leur talent à tous les deux est une nouvelle fois de sortie.

De plus, leurs dessins si originaux ajoutent au plaisir de la lecture. Le style Dupuy-Berberian est unique. Leurs œuvres sont reconnaissables entre mille tant leurs dessins sont particuliers. J’y succombe systématiquement. Il s’en dégage toujours quelque chose. De plus, l’usage des couleurs est toujours très important. Chaque histoire a son thème chromatique. Cela donne de la chaleur et de la richesse à l’ensemble.

Au final, je vous conseille de vous l’offrir. Il s’agit d’un très ben ouvrage. La couverture est épaisse et les pages de qualité. De plus, il s’agit d’un bouquin très original et très dense qui se relit avec plaisir. Les adeptes de Dupuy et Berberian seront conquis. Quant aux autres, c’est une belle occasion de les découvrir. Il serait dommage de passer à côté. 

par Eric the Tiger

Note : 16/20
 

Publié dans Humour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article