Block 109, Opération Soleil de Plomb - Ronan Toulhoat & Vincent Brugeas

Publié le par BlogBrother

block109operationsoleildeplom.jpg


Titre : Block 109, Opération Soleil de Plomb
Scénariste : Vincent Brugeas
Dessinateur : Ronan Toulhoat
Parution : Février 2011 


« Opération Soleil de Plomb » est un album se déroulant dans l’univers de « Block 109 ». En effet, Brugeat et Toulhoat prolongent leur univers uchronique  à travers une série d’opus. J’ai apprécié l’œuvre initiale. Je trouve que le monde généré par les auteurs était intéressant. C’est pourquoi, je m’étais décidé à découvrir les « spin off » en découlant. Ma rencontre avec « Etoile Rouge » m’avait déçue. Mais je ne désespérais de retrouver dans « Soleil de Plomb » le plaisir que j’attendais dans le précédent. Ce bouquin est d’un format classique. Il est édité chez « Akileo ». Son prix est de quatorze euros. 

L’uchronie de l’univers des auteurs est construit sur le postulat qu’Hitler est assassiné en 1941. La Seconde Guerre Mondiale évolue donc différemment. « Soleil de Plomb » nous immerge en Octobre 1946. La situation nous est présentée de la manière suivante sur la quatrième de couverture : « la SS entre au Congo belge, afin de prendre le contrôle de ses mines d’uranium et de coltan. Sur place, la résistance commandée par le colonel Leclerc met les forces allemandes à rude épreuve. Le Reich décide alors d’y envoyer une unité constituée d’hommes des légions pénales. Sa mission : trouver Leclerc et ses hommes, et les éliminer. »

Cet ouvrage, à l’image de la série, s’adresse à un public adulte. On est en guerre et les auteurs n’épargnent pas le lecteur des réalités. On n’est pas là pour rigoler. La survie est le leitmotiv des différents protagonistes. L’attrait de la lecture réside en partie dans le fait de nager en pleine « uchronie ». Qui ne s’est jamais interrogé sur le thème : « Et si jamais, il s’était passé cela au lieu de ceci… ». Ce tome est relativement indépendant des autres parties de la saga. Néanmoins, je conseille de découvrir au moins le tome original pour avoir une idée plus précise du monde dans lequel tous les protagonistes gravitent. 

Le principal reproche que je ferais à « Etoile Rouge » est la faiblesse de son scénario. L’erreur est réparée par la densité de celui qui accompagne la lecture de « Opération Soleil de Plomb ». Je trouve que l’histoire est bien construite et captive très vite. La narration est intense. On est pleinement investi dans la trame. Les rebondissements sont bien dosés. Cela a pour conséquence qu’on ne se repose jamais sur nos lauriers. Nos repères sont fragiles. La guerre dans la forêt africaine est bien transcrite.

Les protagonistes sont nombreux mais habilement présentés. On ne s’y perd pas. J’avais légèrement eu ce souci dans « Block 109 ». Ce n’est ici pas le cas. Que ce sont les allemands ou les rebelles et quel que soit leur grade et leur rôle, on n’est jamais étouffé par une trop grande quantité d’information. On ne peut pas dire que les personnages déclenchent une forte empathie de notre part. Mais par contre, leur devenir ne nous laisse pas indifférent. On se passionne pour leurs aventures et leurs décisions. 

L’atmosphère est très réussie. Je trouve que l’ambiance de guerre africaine est envoutante. Alors que les précédents albums que j’avais lus se cantonnaient aux frontières européennes, j’ai vraiment appréciée ce voyage sur un autre continent. Que ce soit les décors ou la nervosité des soldats, à aucun moment on n’oublie dans quel bourbier on se trouve. 

Il faut que dire que les dessins de Ronan Toulhoat sont splendides. Il s’agit vraiment d’un travail graphique de grande qualité. Son trait est assez unique. Chaque case vaut le détour. Il se sert admirablement des couleurs pour faire générer de ses pages une atmosphère assez unique. Le dépaysement est immédiat et ne cesse jamais une fois immergé. Les personnages sont réalistes. Leurs caractères et leurs sentiments sont plutôt bien transcrits. 

En conclusion, j’ai pris énormément de plaisir à me plonger dans cet album. Alors que « Etoile Rouge » m’avait déçu, « Opération Soleil de Plomb » m’a réconcilié avec l’univers de « Block 109 ». J’ai donc hâte de me plonger dans « New York 1947 » qui est le dernier opus paru pour l’instant dans le monde créé par Brugeat et Toulhoat. Je conseille donc aux adeptes du genre de s’y plonger. Il s’agit d’un vrai travail de qualité qui offre un moment de lecture assez prenant… 

par Eric the Tiger

Note : 17/20

 

Publié dans Uchronie

Commenter cet article

Yaneck Chareyre 13/12/2011 13:24


Tu vois, je t'avais dit que ça s'améliorait. ^^


J4aime beaucoup ces deux auteurs. Et quand tu vois les planches de Ritter Germania, le prochain à sortir, Toulhoat progresse encore...

BlogBrother 14/12/2011 19:36



New York 1947 m'a aussi beaucoup plu. Cela sera le sujet d'un prochain avis.