Dieu n'a pas réponse à tout, T2 : Mais il sait à qui s'adresser - Tonito Benacquista& Nicolas Barral

Publié le par BlogBrother

dieunapasreponseatout.jpg


Titre : Dieu n'a pas réponse à tout, T2 : Mais il sait à qui s'adresser
Scénariste : Tonito Benacquista
Dessinateur : Nicolas Barral
Parution : Avril 2008 


Il y a quelques semaines, j’ai découvert « Dieu n’a pas réponse à tout, mais Il est bien entouré ». J’avais passé un bon moment de lecture. L’ouvrage était divertissant et exploité plutôt bien un concept original. C’est donc avec optimisme que je me suis plongé dans la suite des aventures de Dieu intitulée « Dieu n’a pas réponse à tout mais Il sait à qui s’adresser ». Edité chez Dargaud en deux mille huit, il est le fruit de la collaboration de Benacquista et Barral comme dans l’opus précédent. La couverture attire le regard. On découvre Dieu, cheveux blancs et barbe à l’avenant, en train de surplomber une foule aussi nombreuse que diverse. 

La quatrième de couverture nous présente l’album avec la phrase suivante : « Parfois, Dieu lui-même est en proie au doute… Dans ces moments-là, Il délègue. » Je trouve cette phrase très drôle. En la découvrant, on a le secret d’espoir que les pages intérieures soit à sa hauteur. L’idée de voir Dieu comme gestionnaire d’une grande entreprise nommée Paradis a quand même une certaine classe…

 

Comme je l’ai dit précédemment, j’ai trouvé le premier tome de cette série très agréable. Il se dégageait une vraie bonne humeur de ses pages. Il est drôle et ne se prenait pas pour ce qu’il n’était pas. J’étais néanmoins curieux de voir l’évolution de l’histoire. Allait-elle continuer à utiliser le même mécanisme au risque de lasser ou allait-elle évoluer avec les risques qu’implique tout changement ? Les auteurs ont choisi la première voie. Je vous en explique donc le principe. L’histoire se découpe en six chapitres. Chacun d’entre eux est indépendant. Il met en œuvre une intrigue qui suit le même plan à chaque fois. En ce sens, le lecteur n’est pas pris par surprise sur le plan de la structure narrative.

Chaque chapitre commence par nous faire découvrir Dieu ayant un souci. Il découvre qu’une de ses ouailles sur Terre a un souci. Souvent la personne concernée possède un talent inexploité faute d’opportunité ou du fait du traitement subi par autrui. Dieu décide alors d’envoyer un de ses locataires du Paradis résoudre le problème. Pour cela, il s’adresse à un des plus illustres Hommes que notre planète ait connu. Les agents spéciaux choisis pour partir en mission dans cet opus sont Michel Ange, Agatha Christie, Cyrano de Bergerac, Singer Rogers, Fred Astaire, Miller Hemingway. Une fois leurs engagements tenus, Dieu leur offre un souhait à réaliser qui permet d’offrir une petite pirouette pour conclure l’histoire.

Ce schéma narratif étant toujours le même, il pourrait lasser le lecteur. Ce risque est d’autant plus que le premier tome utilisait les mêmes codes. Et pourtant… A aucun moment, on ne s’ennuie. On prend toujours un malin plaisir à découvrir la nouvelle aventure que nous offrent les envoyés de Dieu. La grande variété des célébrités qui participent aux histoires fait qu’on va de surprise en surprise. Voir Michel Ange aider un peintre en bâtiment à être artiste de l’année ou Agatha Christie aidé le pire des détectives à résoudre une enquête. Je ne développerai pas les talents d’agence matrimoniale mis en avant par Singer Rogers et Fred Astaire… Les auteurs possèdent un concept original qu’il exploite pleinement. Il ne fixe aucune limite mais ne tombe dans un aucun excès. Cela offre des histoires cohérentes et génèrent chez nous beaucoup d’empathie pour, à la fois nos contemporains en détresse et leurs sauveurs respectifs venus du ciel.

Les dessins accompagnent parfaitement la bonne humeur qui accompagne. Il est simple et dynamique. Il correspond parfaitement à ce type d’ouvrage, léger et divertissant. Je trouve que le personnage de Dieu est très réussi autant physiquement que dans ses expressions. Il est relativement loin de l’image sacrée qu’il possède d’habitude. L’album lui donne une dimension humaine finalement plutôt sympathique. Les différents personnages sont suffisamment variés pour qu’on n’ait aucun mal à passer d’histoire à l’autre sans se mélanger les pinceaux. 

En conclusion « Dieu n’a pas réponse à tout, mais il est bien entouré » est un ouvrage réussi dans le sens où il nous offre un bon moment de lecture. Je ne vous garantis de grandes rigolades mais une chose est sûre on sort du bouquin avec la patate et c’est plutôt une bonne chose. Je suis curieux de savoir si cette série aura une suite. L’imagination des auteurs et la variété des célébrités pas encore utilisées laissent supposer un potentiel certain. Il s’agit d’une lecture divertissante qui ravira à la fois grands et petits et à la fois bédéphiles et lecteurs plus occasionnels. Cet album est grand public au sens le plus noble du terme. Et ce n’est déjà pas donné à tout le monde…

par Eric the Tiger

Note : 13/20

 

Publié dans Humour

Commenter cet article