Donjon Parade, T5 : Technique Grogro - Lewis Trondheim, Joann Sfar & Manu Larcenet

Publié le par BlogBrother

donjonparade5.jpg


Titre : Donjon Parade, T5 : Technique Grogro
Scénaristes : Lewis Trondheim & Joann Sfar
Dessinateur : Manu Larcenet
Parution : Juin 2007


Un des derniers opus parus dans la saga « Donjon Parade » s'intitule « Technique Grogro ». Dans le vaste monde de « Donjon », les albums de « Donjon Parade » sont ceux possédant le ton le plus léger. En effet, il s'agit souvent d'aventures indépendantes de l'avancée générale de la saga dont le seul but est de profiter de nos personnages préférés. Une nouvelle fois, le trio Trondheim-Larcenet- Sfar se trouve à l'écriture et au dessin. Le livre est édité chez Delcourt et est vendu au prix d'environ neuf euros. L'histoire se déroule sur une trentaine de pages. 

Exceptionnellement, l'histoire est construite autour du sympathique, costaud mais simplet Grogro. En effet, ce dernier est le seul rescapé de son peuple les Péléens. Alors les Princes combattants d'Hyerménorée mettent à sac le donjon, le Gardien vient à leur rencontre négocier l'arrêt de leur massacre. Leur seule requête est de repartir avec Grogro. Le Gardien accepte précisant bien à Grogro qu'il ne doit pas manger ses accompagnateurs… 

Comme je viens de le préciser, il s'agit du premier tome de « Donjon Parade » qui n'est pas construit autour d'Herbert et Marvin. Ils n'apparaissent ici qu'en tant que second rôle. Néanmoins, le choix de Grogro comme personnage central est une agréable surprise. En effet, je pense que la majorité des adeptes de la saga « Donjon » ont toujours eu une attache particulière pour ce monstre-là. Il est fort, simple d'esprit, incapable de la moindre mauvaise pensée, fidèle à ses amis… Bref, quelqu'un de bien sympathique. Le voir ainsi sortir de l'ombre est donc une initiative intéressante. 

C'est d'autant plus surprenant que Grogro est perçu comme un grand maitre de combat par les guerriers venus le chercher. Ils rêvent de se voir dévoiler les techniques secrètes du survivant du peuple Péléen. Evidemment, notre ami n'a comme unique technique de martyriser son adversaire dans le but de le manger au plus vite… Il est donc particulièrement drôle de voir le plus simplet des monstres élevés au rang de génie par des combattants de talent. 

Néanmoins, cet aspect-là n'est pas la seule corde comique que nos auteurs possèdent à leur arc. On retrouve le ton décalé avec lequel il traite tous les codes de la « fantasy ». L'épée du destin, les monstres, les prophéties, les héros, la magie… Rien n'est oublié, tout y est tourné en dérision. Dans ce domaine, « Donjon » est une saga remarquable. On rigole aux dialogues, aux situations. Bref, c'est un bon moment garanti. La richesse et la variété des personnages fait qu'on ne s'ennuie à aucun moment. L'univers est suffisamment dense qu'on s'y immerge très vite. 

Même si cet album peut se lire indépendamment de ceux qui l'ont précédé, il est évident que les lecteurs de longue de la série prendront un plaisir différent des novices. En effet, la richesse de cette saga à tiroir crée tes interactions immenses entre les albums quelque soit les personnages ou les époques qu'ils évoquent. C'est pourquoi, je conseille à ceux pour qui Herbert, le Gardien ou Marvin sont inconnus de commencer par se plonger dans le cycle « Donjon Zénith » dont le premier tome s'intitule « Cœur de canard ». De cette manière, vous saurez si vous êtes sensibles à ce type d'humour. De mon côté, au cours de ma lecture, mes zygomatiques sont perpétuellement sollicités. 

Alors que j'allais clore mon avis, je me rends compte que je n'ai pas encore évoqués les dessins ! Quel crime alors que je traite d'une bande dessinée ! La réussite de ce type d'ouvrage réside de l'adéquation entre le texte et le dessin. Dans « Technique Grogro », je vous avoue que j'étais conquis d'avance. Le simple fait de voir que Manu Larcenet s'y est vu confier le crayon est un gage de réussite. Je suis un grand fan de son style. Son trait est simple mais pourtant tellement personnel. Si jamais vous êtes conquis par ses dessins, n'hésitez pas à vous laisser tenter par « Le retour à la terre » dont à l'heure actuelle sont parus quatre tomes. On y retrouve le même trait et surtout l'histoire très drôle d'un écrivain qui décide de déménager à la campagne. Mais ceci est une autre histoire ! Bonne lecture…

par Eric the Tiger

Note : 13/20

Publié dans Humour

Commenter cet article