Fox, sans domicile fixe, T1 - Martin Singer

Publié le par BlogBrother

fox1.jpg


Titre : Fox, sans domicile fixe, T1
Scénariste : Martin Singer
Dessinateur : Martin Singer
Parution : Septembre 2011


J’ai découvert Martin Singer par son blog. Sur ce dernier, de nombreux projets divers et variés s’amoncellent. Parmi eux : « Fox, sans domicile fixe » publié aux éditions « Poivre & Sel ». Comme son nom l’indique, cet ouvrage raconte l’histoire de Fox, un SDF. Prévu en deux tomes, je vous parle ici du premier. 

« Fox » présente le quotidien d’un clochard. Autant dire que ce n’est ni drôle, ni franchement passionnant. Le froid, la faim, la rue, l’indifférence. Voilà les thèmes qui ressortent lors de la lecture des pages. Evidemment, Fox est très seul et il n’y a donc que très peu de dialogues. L’auteur intègre alors une narration par le personnage principal. Et c’est là que se fait tout l’intérêt de l’ouvrage. Fox nous parle et explique sa vie avec ses mots. On y lit par exemple : « J’ai fait un mois ferme dans leur piaule à barreaux, comme qui dirait des vacances. » Ce langage, assez particulier, est maintenu du début à la fin par l’auteur. Si bien que l’on s’attache au personnage par son côté un peu simple et perdu. 

Difficile cependant de construire un diptyque sur un SDF sans intégrer un minimum d’histoire autre que son quotidien. Ainsi, l’auteur met quelques pistes, plus ou moins discrètement. On se prend à essayer de deviner ce qui va suivre, notamment les enjeux du deuxième tome. Car ce premier tome sert surtout à poser le personnage. Malgré quelques pistes, on ne voit quasiment que du quotidien très classique du SDF (la rue, la prison, la supérette, mendier, faire les poubelles, etc.). Si bien qu’il est difficile de juger cet ouvrage sans en avoir lu la suite… 

Au niveau du dessin, on retrouve un trait assez classique chez les auteurs issus des blogs. Un trait uniforme, des formes simples, des couleurs posées en aplats sans ombrage. Une fois sur papier, il faut avouer que le graphisme paraît un peu limité et mériterait une amélioration. Au mieux, on supporte le graphisme, au pire on ne le supporte pas. C’est d’autant plus dommage que l’auteur essaie clairement d’avoir des mises en scène et des cadrages forts par moment mais le dessin ne leur rend pas assez grâce. Dommage. 

Difficile de savoir vers quoi nous mène Martin Singer dans cet ouvrage. L’univers a un petit quelque chose de plus évident, mais l’intensité dramatique n’est pas encore pour ce premier tome. Le dessin, en revanche, risque de rebuter le lecteur lambda. A voir avec le tome 2 si « Fox » tient ses promesses !

par Belzaran

Note : 11/20

Publié dans Drame

Commenter cet article