Il était une fois en France, T1 : L'Empire de Monsieur Joseph - Fabien Nury & Sylvain Vallée

Publié le par BlogBrother

iletaitunefoisenfrance1.jpg


Titre : Il était une fois en France, T1 : L'Empire de Monsieur Joseph
Scénariste : Fabien Nury
Dessinateur : Sylvain Vallée
Parution : Octobre 2007


« Il était une fois en France » est une série née il y a quatre ans. Son cinquième tome est sorti récemment. Afin d’en profiter pleinement, j’ai décidé de lire une nouvelle fois l’intégralité de la saga. C’est ainsi que je me suis plongé dans le premier opus intitulé « L’Empire de Monsieur Joseph ». Il est édité chez Glénat. Le scénario est le fruit de l’imagination de Fabien Nury. Les dessins sont nés de la plume de Sylvain Vallée. Ce dernier m’était jusqu’alors inconnu contrairement à son acolyte. En effet, je suis un adepte des univers créés par Nury. « Je suis légion », « W.E.S.T. » ou « La mort de Staline » sont autant de séries passionnantes. J’étais donc confiant en m’immergeant dans cette nouvelle histoire. 

L’histoire est construite autour du personnage de Joseph Joanovici. La quatrième de couverture nous le présente de la manière suivante : « Orphelin. Immigré. Ferrailleur. Milliardaire. Collabo. Résistant. Criminel pour certains, héros pour d’autres… Joseph Joanovici fut tout cela, et bien plus encore. ». Dans ce premier tome, on suit Joseph, juif analphabète, assister à l’assassinat de ses parents. Il épouse Eva et se réfugie chez l’oncle de sa femme, ferrailleur en France. Cela marque la première pierre d’une vie qui n’est semblable à aucune autre… 

L’histoire s’adresse à un public adulte. La complexité des propos et la densité des informations empêchent un jeune lecteur d’en saisir toute la finesse. Le travail de recherche des auteurs est fourni et offre une fresque historique remarquable. Cette série arrive à se démarquer des nombreuses intrigues nées durant la Seconde Guerre Mondiale qui alimentent les rayons de librairie. Par le fait qu’il s’agisse d’un premier tome, la découverte de cet album ne nécessite aucun prérequis. Par contre, il est évident que cet opus n’a pas d’existence propre. Il n’est que le premier pas d’un long voyage dans les arcanes de la vie de ce personnage à multiples facettes… 

Le scénario est envoutant dès les premières pages. En effet, l’intrigue oscille entre plusieurs époques afin de nous présenter plusieurs étapes de la vie de Joseph. Cela nous permet de nous faire une première idée du « héros ». On est rapidement captivé. Notre curiosité ne cesse d’ailleurs d’être alimentée au fur et à mesure que les pages défilent. Cet opus n’est pas paresseux et ne se contentent pas de nous offrir une description succincte de l’univers de l’histoire. On est tout de suite plongé dans le vif du sujet. Les personnages sont nombreux et les informations denses. L’auteur arrive d’ailleurs à nous alimenter en « données » sans pour autant surcharger les dialogues. Ces derniers sont dosés de telle manière que le rythme de narration soit soutenu sans qu’on ne se lasse ou se perde. Cela participe d’ailleurs au fait que notre attention ne s’atténue jamais au cours de la lecture.

 Comme je le dis précédemment, les personnages sont nombreux. En effet, Joseph construit autour de lui un réseau dense et aux nombreuses ramifications. Cela nous offre une galerie de protagonistes secondaires fournie et variée. Cela alimente positivement la trame. Evidemment, tout est construit autour du personnage de Joseph qui déclenche chez nous des sentiments variés. On ressent de l’empathie pour lui quand on le voit arriver en France après avoir fui son pays depuis la mort criminelle de ses parents. Parallèlement, certaines scènes nous présentent un personnage machiavélique qui semble avoir fait de la manipulation un art et un mode de vie. La difficulté à se faire une idée plus précise du héros attise évidemment la curiosité et incite à se plonger rapidement dans le deuxième tome. 

« L’Empire de Monsieur Joseph » offre un dépaysement certain. On n’a aucun mal à se voir errer dans les rues de cette France du milieu du siècle dernier. Les décors, les personnages, les enjeux… Tout nous immerge dans cet univers. L’ambiance est captivante. On quitte notre statut de lecteur pour se trouver aux côtés de Joseph. Il ne nous laisse pas indifférent et on se passionne pour sa vie. La qualité des dessins participe à ce ressenti. Le style est relativement simple et absorbe tout de suite le lecteur. La qualité de la reconstitution historique doit beaucoup au trait de Sylvain Vallée. De plus, il arrive à habiter chaque personnage. On n’a aucun mal à tous les différencier et à les marquer. Aucun ne nous laisse indifférent. 

En conclusion, ce premier tome génère beaucoup d’espoir. « L’Empire de Monsieur Joseph » est un ouvrage captivant qui ne laisse pas indifférent. On s’investit pleinement de la lecture. On s’implique pleinement dans la vie du personnage principal. Je pense qu’après avoir découvert cet opus, on ne peut que courir se procurer la suite au plus vite. Une nouvelle fois, Fabien Nury m’a séduit. Il confirme son appartenance à la caste des meilleurs scénaristes français actuels…

par Eric the Tiger

Note : 18/20

Publié dans Historique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Robin 06/11/2011 13:12


J'entends beaucoup parler de cette BD !!!


BlogBrother 07/11/2011 11:42



Elle vaut vraiment le détour...