La Bande Pas Dessinée, T3 : Parce que vous le valez pas bien - Navo

Publié le par BlogBrother

bandepasdessinee3.jpg


Titre : La Bande Pas Dessinée, T3 : Parce que vous le valez pas bien
Scénariste : Navo
Dessinateur : Navo
Parution : Septembre 2011


Le blog de « La bande pas dessinée » a son petit succès sur la toile. Le tout présente des strips en trois cases avec uniquement des dialogues. Pas de décors ni de personnage, d’où le nom ! Navo, pas ailleurs scénariste sur « Bref » (canal +) s’affranchit donc de la partie graphique. Son blog l’annonce d’ailleurs : « La bande pas dessinée est une arnaque mondiale manigancée par Navo ». Succès oblige, le blog a été édité au format papier aux éditions Vraoum!. Le troisième tome est intitulé « Parce que vous le valez pas bien ». 

Et justement, la question essentielle est : est-ce que ça vaut le coup ? Car finalement, « La bande pas dessinée » ressemble bien à une arnaque. Certes très drôle, on peut rester dubitatif devant cet ouvrage sans aucun dessin. Ou alors on peut le prendre également comme une BD qui repousse les limites du genre. Car l’absence de personnages n’est pas qu’une façon d’éviter de les dessiner. Navo utilise cette particularité pour écrire certains de ses strips. Exemple simple : on voit ce que raconte un personnage et à la fin, une remarque de l’auteur sur qui a parlé donne tout le sens (et le sel) du strip. 

Car en faisant du texte pur, Navo a intérêt à être au niveau. Et c’est largement le cas. Très drôle, corrosif, voir trash, son humour ne laissera personne indifférent. Le fait qu’il n’y ait pas de personnages récurrents lui permet de traiter n’importe quel sujet. Cela donne évidemment un aspect un peu disparate dans les situations, voire bordélique. Cependant, l’humour de l’auteur étant particulier, on retrouve sa patte sans problème. Attention aux âmes sensibles quand même, Navo explose les tabous au burin. Si la nécrophilie ne vous fait pas rire, vous risquez de ne pas apprécier l’ouvrage… 

Comme il n’y a que du texte, Navo essaie quand même de varier un peu le tout. Les dialogues sont évidemment de la partie mais également des descriptifs comme « 69 chez les culs de jatte ». Ces descriptifs, souvent en dernière case, donnent le contexte du dialogue précédent. C’est clairement la forme la plus intéressant de « La bande pas dessinée ». 

Graphiquement, la couleur est au rendez-vous pour rendre le tout moins austère. Beaucoup de bulles sont colorisées également, donnant un peu de souffle au lecteur. Le tout est présenté dans un livre tout en longueur, avec un strip par page. Il y a de quoi lire et il faut s’y reprendre à deux fois avant de terminer l’ouvrage. La finition de l’ouvrage est exemplaire. Une belle mise en valeur de strips pourtant minimalistes graphiquement. 

Evidemment, « La bande pas dessinée » cumule deux défauts majeurs : son contenu est visible gratuitement sur internet (et encore, certainement que partiellement) et il n’y a pas dessin à proprement dire. A 12 euros, la question se pose donc de la pertinence d’un achat. Le travail des Editions Vraoum! a été intelligent, proposant un bel objet plutôt qu’un objet au rabais. Cette BD vous assurera de nombreux fous rires pour peu que l’humour trash vous plaise. A vous de voir.

par Belzaran

Note : 15/20

Publié dans Strips

Commenter cet article

JBG 27/11/2011 01:40


L'humour trash me plait pas trop, souvent ce sont des non-gags qui ne reposent que sur la révélation d'un truc crade ou cynique (moi même je plaide coupable pour certains trucs). Là, il y a de
ça, mais il arrive à assez varier ses idées pour ne pas donner envie de zapper au bout de trois strips.

BlogBrother 01/12/2011 07:35



Le trash n'est qu'une composante de l'ensemble en effet.