La Rupture Tranquille - Terreur Graphique

Publié le par BlogBrother

rupturetranquille.jpg


Titre : La Rupture Tranquille
Scénariste : Terreur Graphique
Dessinateur : Terreur Graphique
Parution : Septembre 2011


La rupture tranquille » est un ouvrage que je me suis offert sur la seule base d’une critique élogieuse lue dans un magazine de bandes dessinées. Cette revue présentait cet album comme un chantre de l’humour cynique, acide et amoral. Tout cela avait attisé ma curiosité et j’ai donc franchi le pas en me le procurant. Cet opus est édité dans un format carré de taille moyenne. L’auteur est Terreur graphique, inconnu jusqu’ici au bataillon. Edité chez Même pas Mal, il se compose de plus de soixante-dix pages, chacune se composant au maximum de quatre cases. La couverture nous présente un personnage principal muni d’une arme à feu, la chemise pleine de sang. Au second-plan, on découvre un homme pendu, des victimes sur le sol et des centrales nucléaires qui s’emballent. Bref, tout va bien !

Le bouquin ne possède pas réellement de fil conducteur. Il nous présente des planches indépendantes nous narrant un gag. Certaines fois, plusieurs pages successives traitent d’un même thème. Du côté des thèmes, le gras et le trash sont de sortie. L’auteur n’a aucune nuance et aucune finesse dans ses blagues et il cela fait partie incontestablement de sa patte. Je suis loin d’être fermé à ce type d’humour et était donc curieux de me plonger dans ce nouvel univers…

Il est évident que cet ouvrage ne s’adresse pas à tous les publics. Il faut accepter le fait qu’il n’y a aucune limite dans l’imagination de l’auteur. Un non adepte du genre pourrait voir germer un certain malaise en découvrant ces pages. Le sexe n’a rien d’érotique, il est crade. Le scato est de sortie de manière régulière. Les rapports malsains entre adultes et enfants donnent également lieu à certains gags. Bref, on se rapproche d’une ambiance à la « Hara Kiri » de la grande époque. Les adeptes du genre l’apprécieront, les autres passeront leur chemin. 

Personnellement, j’étais curieux de m’immerger dans cet univers. J’avais déjà découvert et apprécié des blagues utilisant cette dimension « no limit ». Néanmoins, je n’avais jamais réellement eu l’occasion de le plonger dans un album complet construit sur ces critères-là. Les premières pages ne me déplaisent pas. Le côté outrageant de certaines situations chatouille mes zygomatiques et me laisse espérer une lecture dense et prenante. Hélas, la magie a tendance à disparaitre et à me lasser. Rapidement, je trouve cela moins drôle car davantage répétitif. Comme pour les films potaches, le bon dosage est dur à trouver. Si on en fait trop, le côté vulgaire ressort au détriment du côté drôle et transgressif. C’est le problème rencontré par « La rupture tranquille ». Très vite, je me suis ennuyé de découvrir des gags finalement sans originalité dont le seul objectif semble être d’en faire toujours plus. Peut-être ne suis-je pas sensible à l’auteur ? Néanmoins, le résultat est là et les pages qui m’ont fait rire sont finalement assez rares. 

Le scénario m’a donc peu conquis. Les dessins non plus. Je pourrais vous dire que le trait de Terreur Graphiq est particulier et génère un univers qui lui est propre. Ce n’est pourtant pas ce que j’ai ressenti. J’ai trouvé les illustrations sans réelle ampleur. Le trait est grossier et ne transcende pas réellement le propos né des propos de l’auteur. Les personnages se ressemblent tous. Cela peut-être un choix. Mais comme tout choix, il peut prêter à débat et je ne fais pas partie des défenseurs. L’impression que j’ai eu en découvrant cet album, c’est que le travail n’a pas été suffisamment soigné et approfondi. J’en suis le premier désolé. 

En conclusion, « La rupture tranquille » m’a profondément déçu. Je m’attendais à découvrir un ouvrage transgressif qui serait un OVNI dans l’univers du neuvième art. Finalement, j’ai le sentiment d’avoir lu un ouvrage aux propos grossiers et aux dessins sans ampleur. Je ne regrette pas de m’être plongé car la richesse nait de la diversité. Mais de là à dire que je plongerai à nouveau dans l’univers de Terreur Graphique, cela est une autre histoire…

par Eric the Tiger

Note : 9/20

 

Publié dans Humour

Commenter cet article

Martinez 20/02/2017 16:21

Bonsoir
je me nomme martinez j'ai 27ans j’étais dans une situation mais la chance ma souris voici mon histoire. Je vivais ensemble à Marseille avec mon mari, quand en 2014 il m'a quitté alors qu'il me disait qu'il m'aimait plus que tout et me disait encore que je suis la femme de sa vie que bientôt qu'il va me demander en mariage. subitement Ces appels devenaient rares et il décrochait quelque fois seulement et après du tout plus quand je l'appelais. En Janvier 2015, il décrocha une fois et m'interdit même de le déranger. Toutes les tentatives pour l'amener à la raison sont soldée par l'insuccès. Nos deux parents les proches amis ont essayés en vain. Par un calme, après midi du 12 février 2015, alors que je parcourais les annonce d'un site d'ésotérisme, je tombais sur l'annonce du GRAND MAITRE MARABOUT Razack. Le grand maître me promettait un retour au ménage au plus 2 semaines. Au premier il me demande d’espérée un appel avant 72 heures de mon homme, ce qui se réalisait 48 heures après. Je l'informait du résultat et il poursuivait ses travaux . Grande fut ma surprise quand mon mari m’appela de nouveau 5 jours après pour m'annoncer son retour dans 03 jours. Je ne croyais vraiment pas. Depuis son retour tout était revenu dans l'ordre. c'est après le retour de mon homme a la maison que je décida de le récompenser pour le service rendu car a vrai dire j'ai pas du tout confiance en ces retours mais cet homme m'a montré le contraire.vous pouvez le joindre par mail pour toutes vos soucis et autres car il est vraiment du cœur a venir en aide aux personne qui en son dans le besoin d’être aidez :
Je me permet de vous laisser ces coordonnées : maitre.razack@gmail.com ou marabout.razack@hotmail.com

Je suis heureuse dans ma vie grâce a cet homme

Martinez 20/02/2017 16:20

Bonsoir
je me nomme martinez j'ai 27ans j’étais dans une situation mais la chance ma souris voici mon histoire. Je vivais ensemble à Marseille avec mon mari, quand en 2014 il m'a quitté alors qu'il me disait qu'il m'aimait plus que tout et me disait encore que je suis la femme de sa vie que bientôt qu'il va me demander en mariage. subitement Ces appels devenaient rares et il décrochait quelque fois seulement et après du tout plus quand je l'appelais. En Janvier 2015, il décrocha une fois et m'interdit même de le déranger. Toutes les tentatives pour l'amener à la raison sont soldée par l'insuccès. Nos deux parents les proches amis ont essayés en vain. Par un calme, après midi du 12 février 2015, alors que je parcourais les annonce d'un site d'ésotérisme, je tombais sur l'annonce du GRAND MAITRE MARABOUT Razack. Le grand maître me promettait un retour au ménage au plus 2 semaines. Au premier il me demande d’espérée un appel avant 72 heures de mon homme, ce qui se réalisait 48 heures après. Je l'informait du résultat et il poursuivait ses travaux . Grande fut ma surprise quand mon mari m’appela de nouveau 5 jours après pour m'annoncer son retour dans 03 jours. Je ne croyais vraiment pas. Depuis son retour tout était revenu dans l'ordre. c'est après le retour de mon homme a la maison que je décida de le récompenser pour le service rendu car a vrai dire j'ai pas du tout confiance en ces retours mais cet homme m'a montré le contraire.vous pouvez le joindre par mail pour toutes vos soucis et autres car il est vraiment du cœur a venir en aide aux personne qui en son dans le besoin d’être aidez :
Je me permet de vous laisser ces coordonnées : maitre.razack@gmail.com ou marabout.razack@hotmail.com

Je suis heureuse dans ma vie grâce a cet homme

Pierrotlefou 30/05/2012 22:51


En tout cas moi cette bd m'a vraiment bien fait marrer, et c'est l'essentiel! Bon après c'est vrai que ça peut déplaire vu que c'est assez particulier. Je pense pas que c'est trash juste pour
provoquer, que ça soit gratuit, parceque c'est avant tout drôle, et moi j'adore. Bon alez, ça ma donné envie de le relire, tiens.

BlogBrother 31/05/2012 21:12



Ravi que tu sois tombé sous le charme. Ce n'est hélas pas mon cas. Comme quoi, les goûts et les couleurs...



JBG 24/05/2012 23:08


Je précise que je comment "sans avoir lu" la BD, mais j'ai bien lu la critique.

BlogBrother 25/05/2012 21:24



J'avais bien compris, je te rassure !



JBG 23/05/2012 16:34


Une fois de plus je commente sans avoir lu, mais une BD basée sur le cynisme et l'amoralité est mal partie pou être un ovni... J'ai l'impression de lire ça tout le temps, en particulier sur
Internet, des gags qui reposent uniquement sur le côté "choquant". Il n'y a plus rien de transgressif là dedans, on baigne dans le cynisme et l'ironie. Il faudrait vraiment une approche originale
pour faire quelque chose d'intéressant, sinon juste avec le bourrin on va pas très loin.

BlogBrother 23/05/2012 20:03



Je suis d'accord avec toi sur le fait que ce thème est finalement subtil à doser. Dans cet opus, je trouve que l'échec est assez évident. L'auteur a tenté, il n'a pas réussi à me conquérir. Rien
de bien grave...