Le Cinquième Évangile, T1 : La Main de Fatima - Jean-Luc Istin & Thimothée Montaigne

Publié le par BlogBrother

lecinquiemeevangile1.jpg


Titre : Le Cinquième Évangile, T1 : La Main de Fatima
Scénariste : Jean-Luc Istin
Dessinateur : Thimothée Montaigne
Parution : Juin 2008


Le succès de « Troisième Testament » (et d’autres ouvrages comme le « Da Vinci Code » de Dan Brown) a poussé Soleil Editions à démarrer une collection intitulée « Secrets du Vatican », dont le directeur de collection est Jean-Luc Istin. Je le connaissais avant tout comme le dessinateur des « Brumes d’Asceltis » et le responsable des « Contes de Brocéliande » qui m’avaient beaucoup déçu. Il signe ici le scénario du « Cinquième Évangile », dessiné par Thimothée Montaigne, que je ne connaissais pas. 

Le premier tome, « La Main de Fatima », permet de planter l’intrigue et le décor. Pour le décor, c’est la Terre Sainte. Jérusalem, Damas, Acre… L’histoire explore les hauts lieux du proche-orient de l’époque. On y retrouve donc les templiers, les sarrasins et les lieux saints… Le désert est donc omniprésent ainsi que le multiculturalisme. Cela change un peu de l’Europe et met un peu de soleil dans une intrigue bien sombre. 

Tout démarre par le meurtre de Milon de Plancy. Un meurtre particulièrement horrible : on lui a arraché les yeux… Guillaume de Tyr, un évêque plus tout jeune, va enquêter sur ce meurtre. Il est également le précepteur du futur roi des latins de Jérusalem, Bauduin IV, qui n’a alors que treize ans. Un secret plane autour de la mort de Milon de Plancy, un secret qui pourrait remettre en cause tout le dogme des Chrétiens. Alors Saladin est prêt à tout pour s’en emparer et bouter enfin les infidèles hors de Jérusalem. Mais il n’est pas le seul à chercher ce fameux « Cinquième Évangile ». 

Je préfère passer directement à ce qui me chiffonne le plus dans cette série : son manque d’identité. De son titre à ses personnages, en passant par le thème ou le dessin, tout rappelle « Le Troisième Testament ». Le couple de héros (un vieil évêque et un jeune garçon issu de la noblesse) rappelle Marbourg et Elisabeth. La présence des templiers, un secret autour de la vie de Jésus, la narration… Il est évident que cette œuvre surfe sur une mode, ce qui lui enlève une part importante du plaisir. Je précise aussi qu’une secte d’assassins existent dans l’ouvrage qui semble complètement calquée sur le jeu vidéo « Assassin’s Creed » (tant dans le principe que dans le graphisme) dont à été tirée une bande-dessinée. « Assassin’s Creed » se passait à la même période dans les mêmes lieux… 

Cependant, une copie n’est pas forcément mauvaise, qu’en est-il ici ? L’histoire est plutôt prenante et la narration bien mené. Les intrigues ne se multiplient pas dans tous les sens. Il manque cependant encore dans ce premier tome une personnalité plus affirmée du héros. Guillaume de Tyr paraît un peu trop en retrait parmi les protagonistes, les méchants jouissant de bien plus de charisme. On lit finalement l’histoire sans forcément se préoccuper des personnages. Il n’y a pas réellement d’empathie particulière. 

Le dessin de Montaigne est une réussite. Son dessin, très réaliste, sert très bien l’histoire. Capable de maîtriser ses ambiances, avec des personnages facilement identifiables, on ici un dessin virtuose. Certains paysages notamment sont vraiment magnifiques. J’ai été un peu  chiffonné par certains rays de lumière a priori photoshopés, mais ça reste anecdotique. Même si on sent que son dessin pourrait être plus marquant, c’est clairement un point fort de l’album (Montaigne remercie d’ailleurs… Alice, dessinateur du « Troisième Testament »pour l’inspiration). 

Difficile de juger « Le Cinquième Évangile » sans prendre en compte ses influences. Il est dommage que l’on tique régulièrement aux références trop évidentes de l’ouvrage. Cependant, le dessin, très réussi, sert une histoire bien menée et intéressante. Si vous avez aimé « Le Troisième Testament », il paraît évident que vous aimerez « Le Cinquième Évangile ». Mais moins.

par Belzaran

Note : 14/20

Publié dans Ésotérisme

Commenter cet article

robin 13/10/2011 20:35



ah ouai , ca à l'air cool !!