Le Grand Mort, T3 : Blanche - Vincent Mallié, Jean-Blaise Djian & Régis Loisel

Publié le par Eric the Tiger

legrandmort3.jpg


Titre : Le Grand Mort, T3 : Blanche
Scénaristes : Régis Loisel & Jean-Blaise Djian
Dessinateur : Vincent Mallié
Parution : Octobre 2011


« Le Grand Mort » est une série née il y a plus de quatre ans. C'est le nom de Loisel sur la couverture qui m'a attirée vers elle. Le premier tome « Larmes d'abeille » m'avait plu. Depuis, je suis attentif à la parution de chaque nouveau tome. Le dernier à apparaitre dans les librairies. Il est le troisième de la saga et s'intitule « Blanche ». Edité chez « Vents d'Ouest », cet opus est d'un format classique et se compose d'une cinquantaine de pages. Quatre personnes se sont associées pour le faire naître. Loisel et Djian se chargent du scénario, Vincent Mallié des dessins et Lapierre des couleurs.

Le premier tome nous avait fait rencontrer Pauline et Erwan. Elle venait en Bretagne pour réviser ses examens. Il vivait sur place et était jardinier. Les hasards de la vie ont fait qu'ils se sont trouvés immergés dans un univers parallèle dans lequel Erwan avait une mission à mener. Pauline, passant son temps à se plaindre, était une pièce rapportée pas à sa place dans cet univers. Dans le second opus, les voilà de retour dans la « vie réelle ». Mais leurs retours respectifs ne sont pas simultanés. A cela s'ajoute une distorsion temporelle. Le temps est allé bien plus vite que dans l'autre monde. Erwan part donc à la recherche de sa nouvelle amie. Il n'arrive à la retrouver mais ses recherches lui apprennent qu'elle était maintenant mère et que ses études sont arrêtées. Il est alors amené à rencontrer Gaëlle, une amie de Pauline qui décide de l'accompagner dans sa quête. Le troisième opus nous offre les retrouvailles entre tout ce beau monde et les nombreuses questions accumulées depuis leur retour d'ailleurs...

Cette série nous plonge dans un monde magique à la dimension fantastique certaine. Alors que le second tome avait mis cet aspect en veilleuse pour nous offrir une recherche de femme disparue, « Blanche » remet le thème au centre du débat. La fille de Pauline qui son prénom au titre de l'album est une source de mystère qui nous relie à l'univers parallèle dans lequel le premier opus nous avait fait voyager. Il s'avère d'ailleurs indispensable d'avoir lu les deux premiers albums pour y comprendre quelque chose. Il m'apparait difficile de prendre le train en route. Cet ouvrage s'adresse donc aux adeptes des légendes celtiques ou des contes dans lesquels la magie accompagne notre vie.

Cet album marque la fin d'une première quête : celle de Pauline. On l'a retrouvée. Certaines questions trouvent des réponses. Mais finalement, l'attrait réside plutôt dans les nouvelles interrogations qui sont créés par le personnage de Blanche. Les héros apparaissent comme des pions manipulés par des forces tapies dans l'ombre. Quelque part, cet opus est une rampe de lancement pour des révélations qu'on soupçonne être importante. L'univers parallèle qu'on a quitté depuis quelque temps maintenant fait un petit retour et il est sous-entendu que sa place ne va cesser d'augmenter. J'ai pris du plaisir à découvrir tout cela même si l'aspect « transitoire » de ce bouquin dans la saga pourra gêner certains.

Il faut dire qu'une grande partie du plaisir de ma lecture viennent des dessins. Je suis très sensible au trait de Vincent Mallié. Je trouve que ses personnages sont très réussis. J'ai d'ailleurs une affection toute particulière pour la sympathique et charmante Gaëlle. De plus, les décors sont remarquables. Qu'ils nous plongent dans un Paris très urbain ou dans les forêts bretonnes, le dessinateur se montre à l'aise et nous offre une immersion facile et agréable. Au début, j'avais trouvé les couleurs trop peu vives. Finalement, cela s'accommode parfaitement avec la narration. Des couleurs trop appuyées auraient fait disparaitre quelque chose dans l'atmosphère de la lecture.

En conclusion, je trouve cet album assez sympathique même si la trame n'avance autant que j'aurais pu le souhaiter. J'attends avec impatience une explication plus claire entre les deux mondes. Il m'apparait urgent de ne pas faire languir plus longtemps le lecteur au risque de le perdre quelque peu. En ce sens, le quatrième aura une grande importance. Il sera important de ne pas trop diluer l'intrigue. Les dessins et l'ambiance ne peuvent pas tout compenser. Bonne lecture...

par Eric the Tiger

Note : 12/20

Publié dans Fantastique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article