Les Aventures de Philip et Francis, T2 : Le Piège Machiavélique - Pierre Veys & Nicolas Barral

Publié le par BlogBrother

philipetfrancis2.jpgTitre : Les Aventures de Philip et Francis, T1 : Le Piège Machiavélique
Scénariste : Pierre Veys
Dessinateur : Nicolas Barral
Parution : Février 2011

Contrairement à Tintin, Blake et Mortimer est une série qui a survécu à son auteur originel, Edgar P. Jacob. Mais si certains ont repris les aventures des deux hommes à la façon du maître, d’autres prennent un malin plaisir à le parodier. Pierre Veys et Nicolas Barral, déjà auteurs de « Baker Street », une parodie de Sherlock Holmes, reprennent les personnages de Philip et Francis pour un deuxième tome de pastiche de nos deux héros. 

« Le piège machiavélique » est inspiré de l’ouvrage « Le piège diabolique ». Il va sans dire qu’il est préférable de connaître un minimum les aventures de Blake et Mortimer pour profiter pleinement de cette BD. De même, une relecture préalable du « Piège Diabolique » est conseillée (même si les rappels directs sont surtout dans les premières pages). L’histoire démarre avec que Miloch, toujours pas mort, propose son invention à Mortimer. Un piège assurément… Et comme dans l’œuvre originale, nos héros vont tomber en plein dedans ! Le début de l’histoire ressemble à s’y méprendre à celle de Jacob. Certaines cases en sont quasiment des copies. Mais déjà, les auteurs se moquent un peu des procédés mis en jeu. 

Très vite, les héros se retrouvent dans une dimension parallèle… Londres n’est plus ce qu’il est. Et surtout, leur fameux duo n’existe pas, ayant permis à Olrik d’être premier ministre de l’Angleterre, sur le point de se marier avec la reine ! L’arrogance des héros va vite faire surface, car ils ne supportent pas que leurs doubles soient si inutiles dans ce monde… 

Contrairement à « Baker Street », qui est plus universel, « Les Aventures de Philip et Francis » est réservé avant tout à des fans. Le tout est drôle et on sourit souvent, mais une connaissance des personnages est quand même nécessaire. Quelques situations vraiment burlesques arracheront sans peine un rire du lecteur. L’humour est omniprésent, notamment dans la relation entre les deux personnages qui sont sans cesse en lutte, s’envoyant des piques sur tout et n’importe quoi (chacun prétextant par exemple avoir le meilleur « double »). 

Niveau dessin, c’est un tour de force. La ligne claire du maître est très bien adaptée par Nicolas Barral. Le trait est forcé juste ce qu’il faut pour renforcer l’effet comique. On reconnaît sans peine les personnages et les expressions faciales sont particulièrement réussies, participant fortement à l’humour de la série. Ce n’est pas le dessin de Jacob, loin de là (et heureusement), mais pas dépaysant non plus. 

Au final, cette BD est une réussite. Réservée avant tout aux amateurs de « Blake et Mortimer », elle est un bel hommage à l’œuvre d’Edgar P. Jacob. Le duo Veys/Barral est décidément très efficace dans le domaine parodique !

par Belzaran

Note : 14/20

Publié dans Humour

Commenter cet article

Eric the Tiger 11/05/2011 18:31



Une lecture agréable même si j'ai préféré le tome 1 de la série.



Belzaran 12/05/2011 08:49



J'ai cru comprendre en effet que le tome 1 était plus réussi. Il faudra que je le lise alors !