Lire la bande-dessinée - Benoît Peeters

Publié le par BlogBrother

lirelabandedessinee.jpg


Titre : Lire la bande dessinée
Titre première édition : Case, planche, récit - Lire la bande dessinée
Auteur : Benoît Peeters
Parution : Septembre 2010


Benoît Peeters est un scénariste de bande-dessinées reconnu. Son travail avec François Schuiten sur « Les Cités Obscures » vient immédiatement à l’esprit. Cependant, il est également un grand spécialiste d’Hergé auquel il a consacré plusieurs ouvrages. Clairement passionné par l’histoire de la bande-dessinée et de ses codes, Benoît Peeters écrit « Lire la bande-dessinée », parfaite synthèse de ses réflexions sur le sujet. 

Après une introduction nécessaire sur ce qu’est la bande-dessinée, l’auteur nous parlera de la case en elle-même, puis de la page, du sens de lecture, du rapport image/texte puis du travail en collaboration entre scénariste et dessinateur. Même si lire une bande-dessinée peut paraître très naturel à un lecteur avisé, Peeters casse un peu cette impression. D’abord en montrant comment se sont construits les codes du genre dans le passé et comment ils sont détournés ensuite. Certains exemples sont frappants : en redessinant les premiers Tintin, Hergé modifient le sens de certaines vignettes pour qu’elles soient plus compréhensibles… 

Evidemment, une bande-dessinée lambda proposant moins d’étude qu’une bande-dessinée expérimentale, on retrouvera beaucoup des grands noms de la BD, qui l’ont fait avancer : Töpffer (considéré comme le créateur de la BD au 19ème siècle), McCay, Hergé, Jacobs, Franquin, Fred, Trondheim, Tardi et… Peeters lui-même ! Ces études de cas sont toujours passionnantes et permettent, pas moment, de mieux comprendre la fascination que l’on a pour certaines BDs. Bien qu’il s’attarde avant tout sur la BD franco-belge, certains exemples sont puisés dans les comics et les mangas. Comme la plupart des planches sont reproduites dans le livre, le discours prend de suite un sens plus marquant (la reproduction des planches, petites et en noir et blanc, est largement suffisante pour se faire une idée). C’est également l’occasion de découvrir certaines œuvres. Car « Lire la bande-dessinée » donne avant tout envie de lire ! 

Bien que les analyses soient poussées, elles ne tombent jamais dans un blabla ou un jargon rébarbatif. La lecture du livre est passionnante et agréable, si bien qu’on dévore le livre ! Bien que le titre soit « Lire la bande-dessinée », il paraît évident que cet ouvrage servira aussi à ceux qui veulent « Ecrire la bande-dessinée ». En décryptant les codes des auteurs de BD, il est évident que le bédéiste y trouvera matière à enrichir sa créativité. Cependant, les auteurs cités sont souvent des virtuoses du genre et prouvent combien la BD peut être riche en tant que medium. 

« Lire la bande-dessinée » est un ouvrage essentiel à qui s’intéresse un peu au neuvième art. Richement fournie de planches diverses et variées, possédant une base historique importante et des analyses toujours pertinentes. A lire d’urgence pour tous les passionnés du neuvième art !

Publié dans Essai

Commenter cet article