Love, T3 : Le lion - Frédéric Brrémaud & Federico Bertolucci

Publié le par Belzaran

Love3.jpg


Titre : Love, T3 : Le lion
Scénariste : Frédéric Brrémaud
Dessinateur : Federico Bertolucci
Parution : Mars 2014


J’avais été pleinement séduit par le premier tome de la série « Love » qui mettait en scène un tigre cherchant une proie. Entièrement muette et animalière, cette bande-dessinée valait le coup d’œil de part ses illustrations splendides et sa narration exemplaire (car difficile !). Après un deuxième tome sur le renard, voilà que le lion devient l’élément central. Le tout est toujours dessiné par Federico Bertolucci et scénarisé par Frédéric Brrémaud et est publié chez Ankama. 

La thématique du lion nous envoie en pleine savane, là où les éléphants, les girafes et les gnous cohabitent. La chasse, menée par les lionnes, est au centre du sujet ! Nous suivons donc un lion, reconnaissable à sa crinière noir, qui se fait chasser de sa tribu. La solitude l’étreint et il va chercher à se trouver une nouvelle famille.

 

Un gros travail de narration

Toute la difficulté de cette bande-dessinée est qu’elle est muette. Pas de narration, ni même de bruits ou de grognements… Bref, tout un travail de narration est à faire pour rendre cela lisible et compréhensible. Si cela est plutôt réussi, j’ai trouvé l’ensemble plus ardu à comprendre que le premier tome. Les lions se ressemblent beaucoup et quelques confusions persistent. Dans l’ensemble, le tout est réussi bien sûr, mais certaines planches demandent à être relue pour bien s’intégrer dans l’ensemble. 

L’histoire montre avant tout la vie à la savane. Rien de révolutionnaire en soit. Les troupeaux vont boire à la rivière, les lions chassent les gazelles… Malgré tout, les auteurs ratissent large afin de permettre à tous les animaux de s’exprimer. La faune est ici impressionnante. On pense notamment aux lionceaux jouant avec un tatou, une scène pleine d’humour. Chaque animal est parfaitement retranscrit graphiquement et sont plus vrais que nature. Cependant, malgré l’aspect naturaliste du dessin, les personnages expriment des émotions par leur attitude. Il est difficile de ne pas penser au Roi Lion de Disney graphiquement lorsque l’on voit les lionceaux jouer ou le lion arriver en haut d’une falaise et contempler la vallée qui s’étend devant lui. 

Le travail de Federico Bertolucci force le respect. Le maître propose une nature d’un réalisme époustouflant tout en proposant un trait plein de dynamisme. Les couleurs et les ambiances sont au même niveau. C’est certainement l’une des plus belles bande-dessinées que j’ai pu lire… L’équilibre entre réalisme et émotion des animaux et parfaitement trouvé pour que l’ensemble ne paraisse pas trop froid. 

Ce « Lion » est donc toujours une réussite et confirme les qualités de cette série. Souffrant d’une narration moins exemplaire, il demande une relecture pour bien saisir tous les éléments de l’histoire. Malgré tout, cet OVNI est à découvrir, car il repousse les limites de la bande-dessinée.

par Belzaran

Note : 15/20

Publié dans Animalier

Commenter cet article