Marlysa, T10 : Tatrin de Tolden - Jean-Charles Gaudin & Jean-Pierre Danard

Publié le par BlogBrother

marlysa10.jpg


Titre : Marlysa, T10 : Tatrin de Tolden
Scénariste : Jean-Charles Gaudin
Dessinateur : Jean-Pierre Danard
Parution : Décembre 2010


« Tatrin de Tolden » est le dixième tome de « Marlysa ». Sa parution date de presque deux ans. Edité chez Soleil, il se compose d’une grosse quarantaine de pages et a un prix proche de quatorze euros. Comme le reste de la série, cet épisode est scénarisé par Jean-Charles Gaudin et dessiné par Jean-Pierre Danard. Les couleurs sont le fruit du travail de Yoann Guillo. La couverture nous présente comme toujours l’héroïne. On la voit se jeter sur une épée, attaquée qu’elle est par une horde de barbares arrivés par navire. Il s’agit de la suite de l’aventure entamée dans l’opus précédent intitulé « Retour à Tolden » qui marquait le début du « Cycle du Secret ».

La quatrième de couverture nous présente l’histoire avec les mots suivants : « Les retrouvailles entre Marlysa et ses anciens amis : Cilia, Ossian et Stirius, ont été dramatiquement écourtées… La guerrière masquée est enlevée par les sinistres Kidriks qui doivent la livrer à un mystérieux commanditaire. Pour Tatrin, resté dans l’ombre, le temps est venu d’agir… Et c’est un nouveau Tatrin qui va s’imposer… »

Le tome précédent avait marqué un regain de forme dans la série. En effet, après des débuts divertissants et sympathiques, les auteurs s’étaient un petit peu perdus en offrant souvent une intrigue brouillonne voire bancale. Mon intérêt avait tendance à décroître au même rythme que ma déception augmentait. A l’occasion de « Retour à Tolden », le scénariste fait le choix de replonger l’héroïne dans son univers passé. On se retrouve immergé dans un monde qu’on associe au plaisir de nos premières lectures. Le fait de retrouver ses amis qu’on ne croisait plus depuis trop albums participe activement à ce retour de flamme. J’espérais que « Tatrin de Tolden » confirme cette évolution.

Cet opus est dans la lignée du précédent. On retrouve le plaisir qui nous avait abandonné depuis quelques tomes. Tous les personnages historiques de la série sont de retour. Stirius et Tatrin qui n’apparaissaient pas dans le début de l’épisode sont à nouveau dans la place. Le second donne même son nom au titre de l’ouvrage. Il faut dire qu’il a changé et qu’on est loin du jeune homme réservé qu’on connaissait. Il est devenu un quasi chef de guerre. Sa mutation est également physique avec un changement de look qui surprendra le lecteur. Le fait de retrouver beaucoup de protagonistes connus se trouvent dans des contrées différentes offre une intrigue dense et rythmée. Le scénario ne tombe pas dans le côté brouillon qu’on a parfois trouvé dans la série. Au contraire, les scènes s’enchainent plutôt bien et aucune des trames parallèles n’est moins bien travaillée qu’une autre. La narration alterne les moments d’action et les moments plus calmes de discussion et d’information. Cela nous offre une histoire assez prenante qui offre en plus une révélation dans sa dernière page qui nous fait attendre avec impatience l’opus suivant.

Du côté des dessins, le style est toujours le même. On se doute bien que Danard n’a pas révolutionné son style. Son style rond conviendra à un public large. Lui aussi a cherché à épurer son travail pour faciliter la lecture. La réussite est au rendez-vous. L’aspect divertissant et aventurier de tout l’ouvrage est généré en partie par le style graphique et coloré né du travail conjoint de Danard Guillo. Certains regretteront peut-être que les illustrations ne soient pas davantage léchées. Mais il faut savoir accepter une œuvre avec ses qualités et ses défauts.

En conclusion, « Tatrin de Tolden » est un tome de qualité qui confirme le retour de « Marlysa » au recette qui avait fait naitre mon attrait dans les premiers opus. En se concentrant sur la partie de son univers la plus travaillée et la plus sympathique, le scénariste offre une histoire plus attrayante et prenante. De plus, on ressent à nouveau l’empathie qu’on avait oublié à l’égard de Marlysa et ses amis. Il ne reste plus qu’à lire « La métamorphose », onzième opus pour connaitre la suite de toute cette aventure. Mais cela est une autre histoire…

par Eric the Tiger

Note : 12/20

Publié dans Fantasy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article