Un An Sans Internet, Journal d'une Expérience - Ced

Publié le par BlogBrother

unansansinternet.jpg


Titre : Un An Sans Internet, Journal d'une Expérience
Scénariste : Ced
Dessinateur : Ced
Parution : Mai 2011 


 Quoi de plus vendeur aujourd’hui qu’une bande-dessinée titrée « Un an sans internet ». De plus, l’ajout d’un « journal d’une expérience » a tout pour plaire. Un auteur de BD se serait donc coupé d’internet un an et relaterait son calvaire ? Que nenni ! Ced, des « Contes à dormir debout » et d’un blog célèbre fait ici dans l’autofiction. 

Au moins, dès les premières pages, on comprend bien qu’on n’aura pas forcément l’ouvrage que l’on souhaitait qui recenserait les thèmes de prédilection du genre. Ced met tout de suite une part complètement irréaliste et décalé en annonçant le thème : une multinationale paye tellement peu d’impôts qu’elle a peur que cela se remarque. Elle décide donc de démarrer un projet inutile pour dépenser son argent : un auteur de BD va donc vivre sans internet et relatera son expérience dans un ouvrage (vous avez dit mise en abîme ?). Pour compenser le manque, on lui donne une carte bancaire à crédit illimité… 

On retrouvera alors les poncifs du genre : comment c’était avant internet, le début du sevrage, le « finalement ce n’est pas si terrible », le « et si je sortais dans le monde du dehors ? », etc. L’avantage de Ced est sa tendance au délire et à la digression. Son propos a vite fait de s’égarer dans des réflexions souvent hilarantes. De plus, le crédit illimité dont dispose le personnage permet de partir dans des histoires complètement loufoques. Pour ça, Ced fait preuve d’une véritable imagination. 

L’ouvrage fait quand même 144 pages et on le dévore d’une traite. Les changements de cap constants et les dialogues truculents maintiennent sans peine en haleine. Là où beaucoup se seraient vite épuisés sur le sujet, Ced tient bon. Il faut dire que le sujet a déjà été maintes fois traité dans des blogs lorsque de pauvres blogueurs perdaient leur connexion internet, leur ordinateur ou qu’ils déménageaient. Ced y apporte une originalité par un vrai fil rouge (bien que limité quand même) et un humour à toute épreuve. 

Le dessin de Ced m’avait déjà séduit sur son blog, c’est le même que l’on retrouve ici, avec ses personnages à grosse tête. Il y a un côté très enfantin dans le trait (Ced ressemble presque à un Schtroumpf !) mais très agréable. Les cases n’étant pas tracées et les angles de vue étant très souvent les mêmes, on retrouve un côté très blog. D’ailleurs, c’est, il semblerait le but. Quand on lit le livre, on peut vraiment avoir l’impression que le tout a été une vraie expérience avec publication des planches petit à petit sur un blog. Là-dessus, je trouve que l’ambiguïté est parfaite. Après, elle peut être trompeuse aussi… 

Au final, j’ai été séduit par cet ouvrage. Si le contenu est finalement anecdotique, c’est avant tout un beau support à l’humour décapant de Ced. Son univers foisonne de bons mots et de situations cocasses. Son autodérision est sans limite. Sans nul doute un auteur qui fera parler de lui dans les années à venir s’il arrive à sortir de l’aspect encore très « auteur de blog » de ses BDs.

Le blog de Ced : http://ceduniverse.blogspot.com/

par Belzaran

Bote : 15/20

Publié dans Humour

Commenter cet article

Reillon 30/07/2011 21:27



Surement une BD super trash ça ^^



robin 26/07/2011 09:16



j'avais déjà repérer cette Bd sur un blog ce qui m'a donné très envie de l'acheter. Mais le soucis c'est qui coûte cher donc je l'achète bientôt !!!



BlogBrother 27/07/2011 08:54



C'est vrai qu'elle n'est pas donnée mais c'est parce que ça fait 140 pages !



sylvaine 26/07/2011 09:06



Je suis tout à fait d'accord, au début on se dit que ça doit être une bd très vendeuse, on s'attend à des gags classiques, mais que nenni! Grâce à l'humour de Ced, on ne s'ennuie pas du
tout. :)



BlogBrother 27/07/2011 08:54



Content de voir que tu as vécu la chose de la même façon que moi !