Un Peu Avant La Fortune - Charles Berberian, Philippe Dupuy & Jean-Claude Denis

Publié le par BlogBrother

unpeuavantlafortune.jpg


Titre : Un peu avant la fortune
Scénariste : Jean-Claude Denis
Dessinateurs : Charles Berberian & Philippe Dupuy
Parution : Janvier 2008


Dupuy et Berberian sont deux auteurs de bandes dessinées que j'apprécie particulièrement. Ils ont récemment coécrit « Bienvenue chez les bobos » qui a alimenté les têtes de gondole des librairies. Mais ce n'est pas là que je les ai découverts. En effet, c'est en lisant les aventures de « Monsieur Jean » que j'ai profité de la richesse de leurs plumes. C'est donc avec une confiance certaine que je me suis offert « Un peu avant la fortune ». Cet ouvrage est l'œuvre de Dupuy et Berberian auxquels s'est associé Jean-C. Denis. Edité chez Dupuis dans la collection « Aire libre », ce bouquin composé de quatre-vingts pages est vendu au prix de quinze euros.

L'histoire est relativement simple. Elle est construite autour d'Etienne, détective privé. Depuis peu sans travail, il se trouve possesseur d'un ticket gagnant du loto. Alors qu'une vie de richesse semble devoir s'offrir à lui. Mais rien n'est jamais simple. La chance et les aléas de la vie compliquent toujours les choses. L'angoisse, une ex qui apparaît et tout semble devoir être moins simple que prévu…

La thématique de l'album est simple. Comment réagir quand on a gagné au loto ? Chacun d'entre nous s'est au moins posé la question une fois : que ferai-je si je gagnais le gros lot ? Certains ont prévu de faire le tour du monde, d'autres d'acheter la maison de leurs rêves ou d'envoyer balader leur patron… Chacun s'est imaginé à la place de celui qui a tous les bons numéros. Mais ce n'est pas par cet angle-là que les auteurs de « Un peu avant la fortune » abordent ce problème. Ils ne se demandent pas que faire de l'argent mais comment accepter cette nouvelle fortune. 

En effet, Etienne ne court pas dès les premières pages chercher son argent afin de le dépenser au plus vite. Dans un premier temps, il croit l'égarer, se perd la nuit, se trouve hospitalisé suite à un accident de voiture. Etienne semble davantage angoissé par ce changement qu'enthousiaste. Alors qu'aucun d'entre nous n'avait vu cela sous cet angle-là, le raisonnement d'Etienne nous parait véritablement crédible. C'est une certaine peur de l'inconnue qui guette notre héros. 

La réflexion sur ce changement est traitée de manière indirecte par les auteurs. En effet, ils font réapparaitre dans la vie du héros son ex, Laetitia dont il est toujours amoureux. Il veut donc la reconquérir mais refuse de lui dire sa récente réussite. Il ne veut pas que tout cela interfère dans la sincérité de leurs sentiments. On voit donc un millionnaire qui ne s'assume pas partir à la conquête d'une femme qui l'a jeté il y a un an. Afin de gérer sa situation, arrive également dans sa vie une psychologie de la Française des jeux qui a pour but de l'aider à gérer tout cela. 

L'intrigue est savamment dosée. On suit les différents intervenants avec plaisir. Aucun d'entre eux n'est parfait et chacun possède un point commun avec nous. Cela rend notre lecture très active. On s'implique dans la trame. Les nombreux rêves tourmentés fait par Etienne le rendent fragile à nos yeux et font qu'on s'attache facilement à lui. A aucun moment, on ne se dit : va vite profiter de ton argent ! Arrête de te prendre la tête ! Ses angoisses sont réelles, elles nous semblent familières. La richesse des dialogues font que cet album est une vraie réflexion sur notre société, notre vie avec tout ce qui gravite autour. On y retrouve la magie de la série « Monsieur Jean », ce qui est un gage de qualité à mes yeux. 

Je ne peux que vous conseiller de découvrir cet album. Il est indépendant et n'appartient à aucune série. Aucun pré requis n'est nécessaire pour en profiter. Il est dense et se relit avec plaisir. Le dépaysement est total, l'immersion dans l'univers des auteurs est immédiate. Les dessins sont très agréables, le jeu des couleurs donne tour à tour différentes atmosphères tout au long de l'histoire. Je vous incite donc à nouveau à vous offrir cet ouvrage. Il s'agit d'un pur moment de bonheur.   

par Eric the Tiger

Note : 18/20

Publié dans Roman Graphique

Commenter cet article

Reillon 09/10/2011 10:18



Je t'aime aussi Belzaran tkt ^^



Belzaran 10/10/2011 07:33



Ouf !



Reillon 07/10/2011 22:30



Ouais Eric en force !



BlogBrother 08/10/2011 16:50



Que dire ?