Une petite tentation - Jim & Grelin

Publié le par Belzaran

UnePetiteTentation.jpg


Titre : Une petite tentation
Scénariste : Jim
Dessinateur : Grelin
Parution : Mars 2013


Paru initialement sous le nom du « Sourire de la babysitter », cette série a connu une renaissance en paraissant sous la forme d'un copieux one-shot (plus de 150 pages quand même). En effet, la première mouture avait été arrêtée au premier tome. On ne peut donc qu'être un peu méfiant, mais pourquoi pas. Rebaptisé « Une petite tentation », cette histoire parle donc d’une babysitter et de sa copine qui se lancent le défi de piquer le mec quadra et avec une bonne situation dont la première garde la fille. S’engage donc un jeu de séduction avec d’un côté la timide et de l’autre la déluré. Le tout est paru chez Vents d’Ouest. 

Nous avons donc affaire ici à une classique histoire sentimentale. La tentation, le désir, les sentiments… On n’est même plus dans un triangle amoureux, mais plutôt dans un hexagone ! Cependant, très vite on s’aperçoit que les personnages sont stéréotypés. Plus choquant, les femmes sont toutes des garces et les hommes des êtres humains beaucoup plus sentimentaux et fidèles… Étrange parti pris ! 

 

Pour un jeune public ?

Des personnages caricaturaux ne sont pas forcément un problème. On pourrait se voir dans un vaudeville sympathique. Hélas, les situations sont tout aussi fausses. A aucun moment, on ne croit vraiment à tout ça. Entre une babysitter qui s’exhibe en soutif devant trois quadras ou un ex qui se taille les veines au cutter dans le couloir d’un immeuble, tout cela laisse un peu dubitatif. De même, les deux jeunes filles sont étudiantes ET mineures. Je n’ai pu m’empêcher de tiquer sur ce genre de détails. Plusieurs fois, j’ai eu l’impression que ce livre était plutôt destiné à un jeune public. Mais pourtant, vu où il est édité, ça ne semble pas être le cas. Quant à la conclusion de l’ouvrage, elle va vraiment dans le sens d’une publication pour ado et/ou jeunes adultes. 

Malgré tout, la lecture ménage son suspense et ses surprises. La fin est trop moralisatrice et casse un peu finalement la dynamique de l’ouvrage. Le trait de Grelin est dynamique et plaisant. Ses filles sont sexy et illustrent très bien la notion de tentation… Cependant, les expressions de visage un peu manga m’ont gêné par moments. Clairement, ça ne fait pas partie de mes codes graphiques ! Les couleurs également, très modernes, ne me parlent pas. C’est clairement une question de goût. Grelin a un style moderne où il mélange de nombreuses influences (franco-belge, manga, voire Disney). De même, la colorisation fait partie de canons du genre. Je regrette cependant un choix de faire des grandes cases finalement assez avares de décors. Cela augmente la pagination pour pas grand-chose. Mais encore une fois, ça semble être une tendance du moment. 

 

« Une petite tentation » est un récit sexy où les jolies filles peu vêtues sont bien présentes. Inscrit dans une mouvance qui se veut moderne, je ne suis pas sûr que cet ouvrage puisse toucher réellement autre chose qu’un lectorat bien jeune qui fermera les yeux sur les incohérences du récit et sur les caricatures de l’ensemble. Pour ma part, j’ai pris plaisir à dévorer les filles des yeux. Peut-être que l’idée de faire un « roman graphique » n’était pas bien pertinente. Il semblerait qu’en 60 pages, tout aurait pu être dit.

par Belzaran

Note : 10/20

Publié dans Chronique sociale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article