Marlysa, T9 : Retour à Tolden - Jean-Charles Gaudin & Jean-Pierre Danard

Publié le par BlogBrother

marlysa9.jpg


 

Titre : Marlysa, T9 : Retour à Tolden
Scénariste : Jean-Charles Gaudin
Dessinateur : Jean-Pierre Danard
Parution : Décembre 2009

 


« Retour à Tolden » est le neuvième tome de « Marlysa ». A la lecture de la quatrième de couverture, il marque le début d’un troisième cycle dit « du Secret ». Edité chez Soleil, cet album est de format classique. Il se compose d’une grosse quarantaine de pages et son prix avoisine quatorze euros. Comme depuis le début de la série, il est l’œuvre conjointe de Jean-Charles Gaudin et de Jean-Pierre Danard. Le premier se charge du scénario et le second des dessins. Les couleurs sont l’œuvre de Yoann Guillo. La couverture est moins surchargée que dans les tomes précédents. Elle nous présente l’héroïne dans ce qui semble être sa maison d’enfance. Elle tient dans ses mains un masque datant de ses jeunes années. Cette illustration, associée au titre de l’ouvrage choisi, confirme que cet opus marque le retour de Marlysa vers son passé. Cela est, à mes yeux, une bonne nouvelle car c’est à cette époque-là que la série s’avérait la plus agréable. 

La quatrième de couverture nous présente le résumé suivant : « Marlysa vient de recevoir une missive de Tatrin. Il s’agit d’un véritable appel au secours. Quel danger menace la région de Tolden ? Que sont devenus Tatrin, Cilia, Ossian et Stirius, ses anciens compagnons ? Qui sont ces effrayants Kidriks, et pourquoi en veulent-ils à Marlysa et à ses proches ? Quel est ce mystère qui plane sur Marlysa et ses dernières années d’errance ? La guerrière masquée décide de revenir sur les traces de son passé. Un nouveau périple qui pourrait bien s’avérer douloureux… »

 

« Marlysa » a subi beaucoup de hauts et de bas au gré des parutions de ses épisodes. Une rapide analyse m’a permis de voir que les albums les plus agréables de cette saga sont ceux qui possèdent un scénario plutôt linéaire et qui laisse de la place pour les personnages. En effet, ces derniers s’avèrent sympathiques et originaux. Cela génère donc une atmosphère agréable. On ressent une empathie certaine pour les protagonistes qui de temps à autre nos zygomatiques. Les dernières parutions avaient tendance à s’éloigner de cette voie en offrant des histoires confuses laissant une trop grande place aux batailles et aux scènes d’action. « Retour à Tolden » marque le retour de l’héroïne vers ses origines. On part donc à la rencontre de ses amis qu’on avait vu disparaitre de la trame avec tristesse. Ce retour aux sources laisse espérer une retrouvaille avec le plaisir de lecture que faisait naitre les aventures de ce petit groupe dans les premiers albums.

Je plaçais donc beaucoup d’espoir dans cet ouvrage. Ils n’ont globalement pas été déçus. J’ai pris plaisir à suivre les pas de Marlysa dans Tolden. On partage ses sentiments nostalgiques de retrouver un endroit qu’elle a quitté il y a longtemps. Comme elle, on s’interroge sur le devenir des personnes qui l’ont accompagné durant la première partie de sa vie. Au fur et à mesure de la narration, on savoure de croiser des têtes connues, d’apprendre des informations les concernant. Toutes ces rencontres agrémentent notre lecture tout du long. Cela a pour conséquence de relancer régulièrement notre attrait pour l’histoire. Certaines évolutions sont plus surprenantes ou moins précises que d’autres. La principale zone d’ombre concerne Tatrin qui est le seul à ne pas apparaitre physiquement dans cet opus. Néanmoins, sa disparition est au centre de toutes les discussions.

Au-delà de ses retrouvailles émouvantes, « Retour à Tolden » abrite une intrigue. Elle est simple et néanmoins arrive à nous captiver. On découvre qu’un groupe effrayant de personnages appelés Kidriks. Leur objectif à moyen terme n’est pas clairement établi. Il reste nébuleux. Néanmoins, dans l’immédiat, il cherche à mettre la main sur Marlysa et sont prêts à tout pour arriver à leur fin. Ils n’hésitent pas à tout brûler, torturer, tuer pour mener à bien leur mission. On suit donc une trame classique qui voit un groupe sans pitié chasser une héroïne seule. Cette poursuite est assez rythmée et ne tombe pas dans les courses effrénées et excessives qui accompagnaient les opus précédents. L’auteur arrive davantage à alterne moments calmes et moments plus intenses. Cela rend la lecture plus agréable et attrayante.

Les dessins sont une nouvelle fois le fruit du travail de Jean-Pierre Danard. Son style n’a pas révolutionné le neuvième art. Néanmoins, je trouvais son trait plutôt simple, facile d’accès. Il accompagnait bien la bonne humeur qui se dégageait de l’histoire. Mais au fur et à mesure que la série devenait brouillonne, ses illustrations suivaient une voie identique. Je trouvais les planches surchargées et finalement moins agréables à découvrir. « Retour à Tolden » marque également un retour aux sources pour Danard et c’est une excellente chose. Il retrouve le style qu’on retrouvait avec plaisir dans les premiers tomes. Espérons que cela dure dans les opus à venir.

En conclusion, « Retour à Tolden » marque une progression en termes de qualité pour « Marlysa ». En le lisant, on se rapproche du plaisir généré par les premiers opus de la série. Je retrouve l’espoir que j’avais perdu en découvrant « le Cycle de l’Epée ». J’espère que la suite des aventures de notre héroïne sur les terres de son enfance confirmera cette évolution. Pour cela il faudra lire « Tatrin de Tolden ». Mais cela est une autre histoire…  

par Eric the Tiger

Note : 11/20

 

Publié dans Fantasy

Commenter cet article